Liposuccion : déroulement de l'intervention

Sommaire

 

L'anesthésie : en fonction des zones traitées

Le médecin anesthésiste aura le choix entre trois types d'anesthésie :

  • Générale : pour une liposuccion importante souvent sur plusieurs zones.
  • Locale : pour une liposuccion peu importante sur de petites zones localisées.
  • Péridurale : pour une liposuccion courte sur de petites zones.

Ce choix dépend de votre bilan préopératoire et de la zone à traiter par liposuccion.

Dans tous les cas, les infirmières donnent la plupart du temps aux patients une prémédication relaxante 1 heure avant la liposuccion.

En cas d'anesthésie générale, les patients seront hospitalisés une journée et une nuit si cela est nécessaire. Ils devront se présenter à jeun le jour de la liposuccion.

La liposuccion : une intervention de 1 à 2 heures

La liposuccion peut durer de 30 minutes à 3 heures, selon les zones à traiter. Mais en général, il faut compter 1 à 2 heures.

Avant l'opération, le chirurgien marque au crayon les zones à aspirer sur son patient.

Il réalise ensuite de minuscules incisions sur la zone qui va être opérée. Les cicatrices seront quasiment invisibles car situées dans les plis naturels de la peau.

En passant par ces ouvertures, il introduit des tubes très fins (3 à 5 mm) jusqu'à la zone graisseuse. Ces tubes sont appelés "canules" et sont équipés d'embouts arrondis en mousse qui ne font absolument pas mal. Les canules sont reliées à une aspiration très légère.

Le chirurgien décolle les cellules graisseuses en appuyant avec sa main. Les canules les aspirent et les évacuent dans un récipient.

En 2 heures, on peut aspirer 4 litres de graisse. La quantité de graisse enlevée dépend de la qualité de la peau. Plus elle est tonique et souple, plus elle se retendra facilement.

Enfin, le chirurgien suture les incisions et pose un pansement compressif à garder pendant plusieurs jours.

Ces pros peuvent vous aider