Abdominoplastie

Écrit par les experts Ooreka

Le ventre est une préoccupation esthétique majeure autant chez les femmes que les hommes. L'abdominoplastie, ou plastie abdominale, est l'une des opérations de chirurgie esthétique les plus pratiquées. Dans certains cas, elle entre dans le cadre de la chirurgie réparatrice.

Définition de l'abdominoplastie

L'abdominoplastie consiste à retendre la peau du ventre et/ou les muscles de la paroi abdominale. Elle est pratiquée dans plusieurs cas :

  • le relâchement cutané suite à :
    • des grossesses ;
    • une perte de poids importante ;
    • le vieillissement naturel ;
  • une hernie ombilicale ;
  • une distension des muscles grands droits de l'abdomen ;
  • l'affaissement des muscles de la paroi abdominale.

Pourquoi une abdominoplastie est-elle nécessaire ?

L'abdominoplastie ne doit pas être confondue avec une liposuccion, qui consiste à aspirer l'excédent de graisse situé dans le tissu sous-cutané, tandis que l'abdominoplastie retire majoritairement l'excédent de peau et retend les muscles.

Par conséquent, une liposuccion est souvent nécessaire avant une abdominoplastie, pour désépaissir l'abdomen.

Néanmoins, les hommes ont tendance à développer de la graisse « viscérale » qui, au lieu d'être sous-cutanée, réside en profondeur, entre les muscles et la paroi abdominale. Cette graisse ne peut pas être aspirée par liposuccion. Seule une abdominoplastie peut la retirer la graisse intestinale.

De plus, la liposuccion est envisageable uniquement lorsque la peau du patient est suffisamment tonique, élastique, et que l'excès graisseux est localisé. En cas de relâchement cutané ou musculaire, l'abdominoplastie s'impose.

Le chirurgien – après examen du patient – pourra constater si la qualité de la peau permet une liposuccion et si une abdominoplastie est indiquée.

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Déroulement d'une abdominoplastie

L'abdominoplastie commence par le choix scrupuleux d'un chirurgien esthétique.

Le bouche-à-oreille est important, il est conseillé de demander plusieurs avis auprès de personnes ayant subi une telle intervention. Le chirurgien reconnu est aussi inscrit à l'Ordre des médecins.

Le choix de la clinique est également primordial et doit répondre à plusieurs critères d'hygiène et d'habilitation.

Avant une abdominoplastie : la visite médicale

Vous aurez tout loisir de poser vos questions lors d'un entretien préalable avec votre chirurgien et avec l'anesthésiste. Cet entretien va permettre à chacun de faire connaissance et particulièrement au chirurgien :

  • d'examiner son patient ;
  • de définir les objectifs ;
  • d'informer son patient des risques et complications éventuelles ;
  • de lui faire un bilan de santé complet avec prise de sang et examen des antécédents familiaux ;
  • de vérifier s'il ne présente aucune contre-indication à l'opération ;
  • d'établir un devis (le patient dispose ensuite de 15 jours pour se rétracter) ;
  • de faire un certain nombre de prescriptions (médicaments à éviter avant l'opération comme ceux qui contiennent de l'aspirine, port recommandé d'une contention après l'opération, etc.).

Parmi les recommandations du chirurgien, quelques précautions, inhérentes à toute chirurgie sous anesthésie générale, sont à prendre :

  • pas de traitement à base d'aspirine ni anti-inflammatoires au moins 15 jours avant l'intervention ;
  • pour les fumeurs, on conseille l'arrêt du tabac 1 mois avant l'intervention ;
  • pour limiter les risques de troubles veineux, la pilule contraceptive est souvent suspendue avant l'intervention, etc.

Abdominoplastie : l'intervention

Une abdominoplastie dure environ 1 h 30 à 3 h. L'opération a lieu sous anesthésie générale et le patient reste hospitalisé entre 24 et 48 heures :

  • Dans un premier temps, le chirurgien incise tout autour du nombril. Une fois la peau retendue, celui-ci va être repositionné, plus haut.
  • Le chirurgien incise l'abdomen dans sa largeur, juste au-dessus de la pilosité pubienne.
  • Puis, il décolle la peau (du haut) de la paroi abdominale, la soulève et la tire vers les côtes.
  • Si besoin, le chirurgien raccroche et retend les muscles grands droits abdominaux.
  • Ensuite, la peau du bas est retirée.
  • Un nouvel orifice est préparé pour le nombril dans lequel celui-ci est suturé.
  • Enfin, le chirurgien suture la plaie avec des fils résorbables. Des drains aspirants sont placés sous la peau et un bandage compressif est posé.

Suites opératoires d'une abdominoplastie

Cette intervention est lourde et plutôt douloureuse. La première semaine, des analgésiques calmeront les douleurs.

  • Le patient doit porter une gaine de contention pendant 2 à 3 semaines. Celle-ci facilite la cicatrisation.
  • Le repos est nécessaire pendant une quinzaine de jours et la reprise d'une activité professionnelle ne peut avoir lieu de 2 à 4 semaines après l'opération.
  • La surveillance médicale post-opératoire est indispensable : le médecin vous demandera de vous présenter plusieurs fois à son service afin de vérifier l'évolution de la cicatrisation.
  • La cicatrice d'une abdominoplastie est grande et visible. Des massages peuvent aider à l'assouplir. Une fois la cicatrisation totalement terminée, vous pourrez envisager une reprise de cicatrice, au laser dermatologique par exemple.
  • Mieux vaudra aussi attendre 3 mois avant de reprendre une activité sportive.

Bien sûr, tout ceci sera précisé par le personnel médical.

Le résultat de l'opération est très satisfaisant et l'on retrouve un ventre nettement plus plat. Cependant, l'abdominoplastie, tout comme la liposuccion, n'est pas une technique d'amincissement, il faut suivre un régime diététique et soigner son hygiène de vie, au risque de devoir repasser par une opération dans quelques années..

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Risques et complications d'une abdominoplastie

Il y a en général peu de problèmes avec ce type d'intervention si vous prenez soin de bien choisir votre spécialiste et le lieu de l'intervention.

On peut cependant noter des cas de complications post-opératoires tels que :

  • Des hématomes et les troubles de la cicatrisation.
  • Des saignements importants ou des cas d'excès de liquide sérum qui entraînent le gonflement. Il faut alors revoir le chirurgien qui procédera à un examen et sans doute un drainage.
  • Des infections.
  • Des problèmes veineux (type phlébite, embolie pulmonaire).
  • Une perte de la sensibilité (souvent temporaire).

Prix d'une abdominoplastie

L'abdominoplastie, lorsqu'elle est acte de chirurgie réparatrice et a un but thérapeutique (exemple : cas d'une abdominoplastie après une hernie ombilicale) est souvent prise en charge par l'assurance maladie. En revanche, lorsqu'il s'agit d'une motivation esthétique l'intervention n'est pas remboursée. Le coût s'échelonne entre 2 500 et 4 500 €.

Il peut être tentant de se laisser séduire par une chirurgie esthétique à l'étranger car les pris sont très attractifs mais vérifiez bien les clauses du contrat avant de partir (assurance, que faire en cas de complications, comment assurer le suivi post-opératoire, conditions sanitaires de l'établissement, etc.).

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
DB
danièle beurtin

sophrologue, sophrothérapeute

Nouvel expert

DR
dominique r.

médecin

Expert

marion alisse

psychanalyste | psychothérapie sceaux - psychanalyse et psychoth

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !