Laser dermatologique

Écrit par les experts Ooreka

De nombreuses techniques ont été mises au point pour atténuer les effets du temps sur la peau. Parmi elles, on trouve :

Principe et intérêts du laser dermatologique

Le laser est aujourd'hui largement utilisé en médecine, en dermatologie et en esthétisme. Ses champs d'application étant vastes, nous ne parlerons ici que de son usage esthétique et dermatologique.

Définition du Laser

Le mot « LASER » vient de l'anglais : « Light Amplification Stimulated Emission of Radiation », soit en français : « Lumière amplifiée par émission stimulée de rayonnement ».

Le laser utilise la lumière comme source d'énergie. La longueur d'onde s'adapte en fonction de l'objectif souhaité et de la zone à traiter. L'intensité de la lumière permet de chauffer les cellules, d'en modifier la structure et, dans certains cas, de les détruire.

Laser dermatologique

Les lasers sont dits sélectifs, c'est-à-dire qu'ils agissent sur un seul élément (une cible) qui peut être :

  • l'eau contenue dans les cellules (cellulite) ;
  • la mélanine (poils, pigmentation) ;
  • l'oxyhémoglobine contenue dans les vaisseaux (couperose).

En fonction des cibles que l'on veut détruire, on utilise un laser spécifique à chaque utilisation.

Le maniement du laser ne peut se faire que par une bonne connaissance de la technique. Il existe en France un syndicat qui peut répondre à toutes les questions en rapport avec le Laser avec usage dermatologique. C'est le SDEL (syndicat de dermatologie et laser).

Les utilisations possibles du laser en dermatologie et esthétisme

Le laser peut être utilisé pour diverses interventions de dermatologie et/ou d'esthétisme, notamment :

  • la reprise de cicatrices ;
  • le traitement de l'acné ;
  • l'effacement des tatouages ;
  • l'épilation ;
  • l'effacement des taches brunes et taches de vieillesse ;
  • le lissage cutané (traitement des rides et ridules) ;
  • le traitement des rougeurs cutanées ;
  • le traitement de la cellulite.

Dans tous les cas, il est indispensable de bien choisir son praticien. Qu'il soit médecin esthétique ou dermatologue, votre spécialiste doit avoir une formation complémentaire de lasériste. Le maniement du laser est très spécifique et pour éviter tout risque de brûlure, il est indispensable de s'adresser à une personne qualifiée.

Laser dermatologique et relissage cutané

Le relissage ou « resurfacing » est une nouvelle technique de traitement cutané qui consiste à détruire la couche superficielle de la peau, afin qu'elle se régénère de manière plus lisse et plus tendue. Le lissage cutané lutte notamment contre :

  • les rides et ridules ;
  • les cicatrices (acné, lésions post-opératoires).

On distingue trois techniques de lissage cutané :

  • chimique : le peeling ;
  • mécanique : la dermabraison ;
  • thermique : le laser.

Par ailleurs, il existe deux sortes de laser pour un lissage cutané :

  • les lasers abrasifs : laser CO2 ultra-pulsé ou scanné et les lasers Erbium ;
  • les lasers fractionnés.

Le laser-abrasion

De même que le peeling ou la dermabraison mécanique, les lasers de relissage vont abraser toute la surface cutanée, la « poncer ». Lors de la cicatrisation, la peau se restaure de manière plus lisse et se retend naturellement.

Cette technique est efficace contre les vieillissements cutanés et dans le traitement des cicatrices. Toutefois, cette unique intervention est lourde, généralement sous anesthésie générale, avec hospitalisation de 24 à 48 h. La cicatrisation est longue, parfois douloureuse et exige des soins intensifs (pansements, corps gras) pendant au moins 15 jours.

Le laser fractionné

L'objectif du laser fractionné est d'obtenir un lissage de la peau en douceur, grâce à une série d'interventions légères, effectuées sous anesthésie locale. Le laser fractionné crée des puits microscopiques, plus ou moins larges et profonds, en laissant des zones cutanées saines intactes. Ces puits, en cicatrisant, vont recréer une nouvelle peau, plus lisse.

Cette technique nécessite une séance principale suivie de plusieurs courtes séances de 15 minutes à 1 heure. La cicatrisation est plus rapide qu'avec un laser abrasif : environ 1 semaine pour la première séance, puis 2 à 3 jours pour les autres.

À noter : le laser ne corrige pas l'excédent de peau et ne rehausse pas la peau du visage. Il ne traite pas non plus les rides marquées et profondes.

Risques et complications du lissage par laser dermatologique

Certaines complications peuvent se manifester :

  • infections, voire surinfection virale ou bactérienne dans les cas plus graves ;
  • poussée herpétique réactionnelle ;
  • poussée d'acné ;
  • hyperpigmentation, surtout sur les peaux bronzées (très rarement hypopigmentation) ;
  • anomalies cicatricielles ;
  • allergies ;
  • brûlures ;
  • lésion d'un organe (œil).

Dans tous les cas :

  • Il faut prévoir un arrêt de travail de plusieurs jours.
  • Le résultat est appréciable au bout de 4 à 5 mois.
  • Pendant 6 mois, une bonne protection solaire sera nécessaire.

Autres objectifs du laser dermatologique

Outre le lissage cutané, le laser dermatologique est employé pour atténuer certaines marques cutanées.

Laser dermatologique et dépigmentation

Les taches brunes du dos des mains, du visage, des bras peuvent avoir de nombreuses causes. Qu'elles soient acquises (par le soleil, les médicaments, etc.) ou congénitales (taches de rousseur ou de vieillesse, etc.), les pigmentations de la peau ne peuvent être traitées que si elles sont bénignes.

Un examen du dermatologue confirmera la possibilité d'un traitement. Parmi les contre-indications, on peut d'ores et déjà citer :

  • certaines lésions suspectes ;
  • les grains de beautés foncés ;
  • la pigmentation post-inflammatoire ;
  • le masque de grossesse.

Le traitement des taches pigmentaires par laser consiste à faire éclater le pigment (mélanosome) grâce à une lumière verte, sans brûler la zone alentour. C'est la photo thermolyse.

Il faut 1 à 3 séances de 10 à 20 minutespour traiter la majorité des pigmentations. L'intervention ne nécessite aucune anesthésie ni préparation particulière, si ce n'est qu'il ne faut pas être bronzé. La douleur est infime, un léger picotementpeut être ressenti et quelques croûtes peuvent apparaître dans les jours suivant l'intervention. Un crème hydratante ou réparatrice sera à appliquer pendant une dizaine de jours.

Bon à savoir : le laser à lumière pulsée est également une méthode efficace contre les pigmentations.

Laser dermatologique et couperose

Il n'est pas rare que de petits vaisseaux sanguins dilatés apparaissent sur le visage ou sur le corps. Ce phénomène s'appelle la « couperose » ou « rosacée » et peut être causé par une quantité de facteurs : température, stress, abus d'alcool, épices, etc.

Le laser vasculaire permet de traiter la couperose en favorisant la rétraction des vaisseaux et la microcirculation.On distingue trois types de laser vasculaire :

  • les lasers semi-continus type KTP : efficace contre la couperose, nécessite 2 ou 3 séances espacées de 8 semaines ;
  • les lasers à colorant pulsé ; efficace contre l'érythrose :peut être envisagé en une seule séance, mais provoque des hématomes.

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !