Chirurgien esthétique

Écrit par les experts Ooreka

Le bon résultat d'une opération dépend en grande partie du chirurgien esthétique

Le choix du praticien à qui l'on va confier son corps ne doit pas être fait à la légère. Avant de choisir son chirurgien esthétique, il faut bien s'assurer qu'il remplit toutes les conditions de sécurité et de compétence.

Chirurgien esthétique : les critères pour bien choisir

La chirurgie esthétique comporte des risques, c'est pourquoi son exercice est réglementé.

Malgré tout, un certain flou juridique demeure :

  • En principe, rien n'empêche un médecin sans spécialisation d'exercer la chirurgie esthétique.
  • En revanche, seule la qualification en « chir urgie plastique reconstructrice et esthétique » (délivrée par le Conseil national de l'Ordre des médecins) permet de se déclarer spécialiste en chirurgie esthétique. Pour cela, le médecin doit passer par un cursus en internat de chirurgie générale, suivi d'une spécialisation en chirurgie plastique.

Plusieurs cas de médecins ayant pratiqué sans cette qualification et causé de graves dégâts à leurs patients ont fait grand bruit : prudence, donc.

Les organismes utiles pour faire son choix

La qualification est importante mais il faut aussi que le chirurgien esthétique ait acquis la spécialité dans le domaine où il exerce. Pour choisir son chirurgien, l'annuaire du Conseil national de l'Ordre des médecins est la référence incontournable.

En cas de doute, il est toujours possible de s'adresser à des organismes tels que :

  • la SOFCEP (Société française des chirurgiens esthétiques plasticiens) ;
  • l'Ordre des médecins de son département ;
  • le Conseil national de l'Ordre qui permet d'obtenir un annuaire en ligne des spécialistes.

Une valeur sûre : le bouche-à-oreille !

Pour choisir son chirurgien esthétique, le témoignage de patients opérés par celui-ci est bien plus utile pour juger de sa compétence que toutes les publicités ou autres titres dans les journaux.

  • En effet, la personne qui vous fait partager son expérience n'a rien à gagner en vantant, ou au contraire en décriant, les qualités de son chirurgien.
  • De plus, nul besoin d'écouter la personne puisque, dans le cas d'une opération visible, vous avez en face de vous le résultat que vous pouvez constater par vous-même !
  • Profiter de l'expérience de quelqu'un peut également vous permettre de faire des économies de temps et d'argent si vous faites suffisamment confiance au ressenti de cette personne.
  • Toutefois, il faut aussi que le courant entre le patient et le praticien passe. À ce stade, ce qui est valable pour une personne ne le sera pas forcément pour vous-même. Avant de vous enthousiasmer, attendez le premier contact et faites-vous votre opinion en direct.
  • Attention parfois aux forums de discussions sur internet qui ne sont pas forcément le reflet exact de la réalité. Trop de louanges sur un spécialiste ne veulent pas dire l'excellence ou trop de détracteurs pour un autre, un manque de compétences. Il existe aussi des informations pouvant être purement commerciales dans les forums. Donc, à lire pour information en gardant toutefois une certaine distance. De plus, il faut toujours vérifier les informations données sur une réputation sur plusieurs sites.

En revanche, sans tomber dans la paranoïa, gardez à l'esprit que, si un médecin vous conseille de choisir un chirurgien le plus souvent pour ses compétences, une amitié avec celui-ci, voire un intéressement, peuvent aussi l'y inciter.

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Trop de publicité : méfiance

En théorie, il est interdit aux chirurgiens esthétiques de faire de la publicité. Néanmoins, la profession baigne dans un certain flou juridique et, en pratique, il n'est pas rare de voir des affiches racoleuses vantant, ci et là, les résultats miraculeux de tel lifting ou telle rhinoplastie.

De plus, un chirurgien esthétique qui fait de la promo passe forcément moins de temps auprès de ses patients ! Inversement, un praticien renommé pour ses compétences n'a, théoriquement, pas besoin de faire de la publicité.

Attention, donc, aux « avant-après » aguicheurs diffusés sur internet ou dans les magazines.

Bon à savoir : selon l'article 19 du Conseil de l'Ordre des médecins, intitulé « Interdiction de la publicité », toute publicité ou promotion est interdite aux médecins. Or, bon nombre de chirurgiens plasticiens possèdent leur propre site internet, et ce, sans être inquiétés : c'est, en réalité, parce qu'il est admis par l'Ordre que les médecins puissent« présenter leur activité » sur le web...

Attention aux « supermarchés de l'esthétique »

Certains établissements qui se disent « spécialisés » font leur promotion dans les médias et les magazines féminins. Certains praticiens vont même jusqu'à proposer des remises pour des opérations groupées.

Dans tous les cas : voir plusieurs chirurgiens avant de choisir

Il est conseillé de prendre son temps et de voir plusieurs praticiens, dans l'idéal 2 ou 3.

Une relation de confiance est essentielle dans la relation avec son praticien :

  • Évitez de choisir un chirurgien esthétique trop autoritaire, qui vous imposera peut-être sa propre vision de l'esthétisme.
  • Un médecin qui vous présente aussi les risques de résultats non satisfaisants n'est pas pour autant un mauvais chirurgien, mais il est, au contraire, honnête et professionnel.
  • De la même façon, méfiez-vous des médecins trop empressés, qui vous proposent une intervention du jour au lendemain, au prétexte d'un emploi du temps trop chargé pour vous recevoir dans les mois qui suivent.

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Où choisir son chirurgien esthétique ?

En France, ces chirurgiens pratiquent dans deux types d'établissements :

  • hôpital (CHU) ;
  • clinique privée ou centre de chirurgie esthétique.

Chirurgien esthétique en hôpital (CHU) : peu de place

  • Les hôpitaux ne peuvent pas accepter toutes les demandes de chirurgie à visée esthétique (priorité à la chirurgie réparatrice après accident ou traumatisme). Les délais d'attente peuvent être longs.
  • À l'hôpital, le lien juridique s'établit entre le patient et l'administration.

La clinique privée ou centre esthétique : le must

  • C'est dans les cliniques privées, dont certaines sont uniquement dédiées à la chirurgie esthétique (appelées centres esthétiques), que se fait l'essentiel des interventions de chirurgie esthétique. Il y a relativement peu d'attente.
  • Les chirurgiens sont des professionnels spécialistes et expérimentés.
  • Les honoraires du chirurgien sont libres et varient beaucoup d'un établissement à l'autre.
  • Le lien juridique s'établit entre le patient et le médecin choisi.

Chirurgien esthétique au Maroc, Tunisie ou ailleurs à l'étranger : le tourisme esthétique

  • Le tourisme esthétique est déconseillé par la Direction générale de la Santé (DGS). L'une des raisons est que les centres esthétiques étrangers n'engagent généralement pas leur responsabilité en cas de complications médicales.
  • Malgré cela, le tourisme esthétique est de plus en plus pratiqué. La clé est de trouver le bon centre esthétique.
  • Prix : jusqu'à 50 % moins cher qu'en France, voyage compris !
  • Les destinations les plus habituelles sont le Maroc et la Tunisie, ou encore le Brésil.

Choisir son chirurgien esthétique : premier contact déterminant

Outre les avis extérieurs, vous arrivez au terme de votre recherche avec 2 ou 3 noms en poche.

Il faut maintenant aller rencontrer chacun de ces spécialistes et vérifier les autres critères importants pour bien choisir son chirurgien esthétique, comme :

  • Se sentir à l'aise au contact de la personne qui va vous opérer et sans doute assurer un suivi pendant plusieurs mois.
  • L'entretien doit être un véritable échange : vous devez poser toutes les questions que vous souhaitez et le spécialiste doit apporter une réponse claire et détaillée.
  • Votre chirurgien esthétique doit être rassurant s'il constate que vous appréhendez l'opération, sans pour autant vous cacher les risques de complications possibles. Tout doit être parfaitement transparent.
  • La remise du devis détaillé est obligatoire mais si l'on vous demande un acompte, ce n'est pas normal. Vous devez payer après l'opération.
  • Le devis doit spécifier le plus de détails possible et vous aurez un délai de réflexion de 15 jours. Une fois décidé, vous devrez donner un document signé appelé « consentement éclairé ». En France, la chirurgie esthétique est strictement encadrée et la législation a mis en place un certain nombre de décrets afin de protéger le patient.

Besoin de mutuelle pour vos soins dentaires? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AB
annik bianchini depeint

psychanalyste

Expert

HB
hassen bouzidi

biologiste medical | lbbm

Expert

AL
aude level

assistante esthétique | centre level lyon

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !